Les biographies en sciences économiques et sociales

Aftalion

Aghion

Aglietta

Allais

Aoki

Arnsperger

Aron

Arrow

Bairoch

Balassa

Baran

Barone

Barro

Bastiat

Baudrillard

Baumol

Bentham

Bertrand

Beveridge

Blanchard

Boudon

Boulding

Bourdieu

Braudel

Buchanan

Burnham

Burns

Böhm-Bawerk

Cahuc

Caillé

Cairnes

Cassel

Chamberlin

Chandler

Clark J. B.

Clark J. M

Coase

Cohen Daniel

Commons

Cournot

Crozier

Debreu

Domar

Dupuy

Dworkin

Edgeworth

Engel

Engels

Favereau

Fisher Irving

Fitoussi

Fleurbaey

Fogel

Frazer

Freeman

Friedman David

Friedman Milton

Galbraith

Garfinkel

Généreux

Goffman

Gordon

Haavelmo

Haberler

Hahn

Hansen

Harrod

Harsanyi

Hayek

Heckscher

Hicks

Hilferding

Honneth

Howard Becker

Hume

Juglar

Kaldor

Kalecki

Keslassy

Kitchin

Knapp

Kondratieff

Krugman

Kuznets

Kymlicka

Laffer

Landes

Lassalle

Latouche

Le Play

Leontief

Lerner

Lindahl

Lucas

Maddison

Malinvaud

Malthus

Mandel

Marglin

Marshall

Marx

Mauss

Meade

Mendras

Merton

Mill

Mises

Mitchell

Modigliani

Mundell

Myrdal

Nash

North

Nozick

Ogien

Ohlin

Okun

Orléan

Ottavj

Pareto

Passeron

Perroux

Phelps

Pigou

Polanyi

Polanyi Michael

Proudhon

Quesnay

Rawls

Ricardo

Robinson

Rodrick

Rosanvallon

Rothbard

Samuelson

Sandretto

Say

Schumpeter

Sen

Simiand

Simmel

Simon

Sismondi

Slutsky

Smith

Solow

Sraffa

Steuart

Stigler

Stiglitz

Stone

Taylor Charles

Tinbergen

Tobin

Tocqueville

Turgot

Van Parijs

Veblen

Wagner

Walras

Walzer

Warner

Weber

Weintraub

Wicksell

Wicksteed

Wieser

Williamson

Young

Tocqueville

Alexis Charles de Tocqueville (1805-1859). De 1820 à 1826, Alexis fait ses études de droit, puis il voyage en Italie de 1826 à 1827. Il est nommé juge auditeur à Versailles en avril 1827. Trop jeune pour être éligible, il opte pour une carrière de magistrat. Il décide d’aller étudier (à partir de 1831) le système carcéral américain, modèle possible pour remplacer le vieux système français : mais, en fait, comme le révèle sa correspondance, il entend examiner le système politique. Tocqueville part de l’idée selon laquelle le monde évolue spontanément vers l’égalité des conditions. C’est pourquoi il n’y a dans l’avenir, selon lui, que deux gouvernements possibles : ou bien « un état de société dans lequel tout le monde prendrait plus ou moins part aux affaires », c’est-à-dire une démocratie libérale, ou bien la tyrannie, l’asservissement de tous à un seul, comme l’Empire en a donné un exemple. Tocqueville a en fin de compte fait davantage oeuvre d’historien et de politologue que d’homme politique. Il cherche à comprendre pourquoi la France a tant de difficultés à devenir une société libre et démocratique, alors qu’elle aurait pu, à ses débuts, prendre une forme non violente.

Les livres de Tocqueville peuvent être téléchargés sur le site des "classiques des sciences sociales"

L’œuvre de Tocqueville a bénéficié d’une abondante publication ces dernières années et ses principaux textes sont disponibles.